Intégrale des Sonates pour Piano de Beethoven Partie I (N° 1 à 11)

Partie 1 des Sonates pour Piano de Beethoven  enregistrée en 1983-84

0:00 – Piano Sonata No.1 in F minor, Op.2/1
18:30 – Piano Sonata No.2 in A major, Op.2/2
44:33 – Piano Sonata No.3 in C major, Op.2/3
1:12:07 – Piano Sonata No.4 in E♭ major, Op.7 (« Grand Sonata »)
1:43:17 – Piano Sonata No.5 in C minor, Op.10/1 (« Little Pathétique »)
2:03:20 – Piano Sonata No.6 in F major, Op.10/2
2:16:30 – Piano Sonata No.7 in D major, Op.10/3
2:42:48 – Piano Sonata No.8 in C minor, Op.13 (« Pathétique »)
3:02:40 – Piano Sonata No.9 in E major, Op.14/1
3:18:06 – Piano Sonata No.10 in G major, Op.14/2
3:34:45 – Piano Sonata No.11 in B♭ major, Op.22
Daniel Barenboim, piano

 

▶ Angelo Debarre – Thomas Dutronc « Manoir de Mes Rêves »

Angelo Debarre réunit ses amis pour un hommage à la culture des gens du voyage. Depuis Django Reinhardt, dont on fête les 100 ans, et jusqu’à aujourd’hui, cette musique riche fait vibrer plusieurs générations. Sa force est de toujours se réinventer. Ce bel hommage prend place autour du « feu de bois », dans un décor de caravane (décor créé pour le spectacle). Il nous parle d’hier et de demain en nous rappelant le fabuleux héritage laissé par Django : père spirituel du jazz manouche.

Line up : Angelo Debarre (guitare), Ludovic Beier (accordéon), Tchavolo Hassan (guitare rythmique), Antonio Licusati (contrebasse), Marius Apostol (violon), Ioan Streba (clarinette),
Guest: Thomas Dutronc — David Reinhardt – Rocky Gresset

▶ Ignacio Cervantes : Danzas cubanas.

Ignacio Cervantes Kawanagh (La Havane, Cuba – La Havane, ) est un musicien cubain, pianiste virtuose et compositeur.
Il eut une influence majeure sur la musique cubaine de la fin du XIXe siècle et du début du XXe siècle.

Enfant prodige, il étudia auprès du pianiste Juan Miguel Joval et bénéficia plus tard (1859) de l’enseignement du compositeur Nicolás Ruiz Espadero et de celui du compositeur américain Louis Moreau Gottschalk. Ce dernier encouragea Cervantes à étudier au conservatoire de Paris, ce qu’il fit de 1866 à 1870. Il y étudia auprès d’Antoine François Marmontel et de Charles-Valentin Alkan et obtint en 1866 un premier prix de composition et en 1870 un premier prix d’harmonie. Il se produisit avec Christine Nilsson et Adelina Patti.

 Piano : Alvaro Cendoya